Lieux déserts, lieux agités.

Publié le par Impressions éphémères, le blog

IMG_0603.JPG

Tout lieu ne peut être animé. Du mouvement s'y produit. Rien de plus. De l'agitation, aussi. Mais pas âme qui vive. Résident-elles, les âmes, au-dessus ? Là où l'on se rend pour ..., pour quoi, d'ailleurs ? Passer du temps à croire que l'on se livre à une activité pleine de sens, afin de se dire, ensuite, que l'on n'a pas perdu son temps. Personne n'est dupe. Chacun, malgré tout, sacrifie à ces rites communs. Au-dessus est, en réalité, aussi dépeuplé qu'ici. On ne le perçoit pas : tout y est conçu pour que l'on ne s'aperçoive de rien.  Et même que l'on imagine le contraire.

Le plus difficile reste à faire : trouver comment goûter le temps et y produire ce que chacun reconnaîtra comme sensé, alors même que cela contredira l'agitation des lieux déserts.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pastelle 26/06/2010 16:42


En faire une photo ?


Impressions éphémères, le blog 26/06/2010 17:21



Pourquoi pas ?



Catherine 25/06/2010 23:33


"Le plus difficile reste à faire : trouver comment goûter le temps et y produire ce que chacun reconnaîtra comme sensé, alors même que cela contredira l'agitation des lieux déserts." Le sens
tient-il au décor ou à ce qu'il s'y passe ou même simplement à ce que l'on perçoit, ce que l'on vit intérieurement, qu'importe le flacon...


Impressions éphémères, le blog 26/06/2010 00:51



... et s'il n'y avait pas d'ivresse ? L'ivresse est justement ce que l'on propose à tous les prix, pour tous les goûts.