Lézard heureux ?

Publié le par Impressions éphémères, le blog

Photos2-2688.JPG

 

Pour vivre heureux, vivons cachés. Y a-t-il quelque chose comme du bonheur pour un lézard ? Le terme est vraisemblablement excessif. Des situations calmes, d'autres plus inquiètes, certainement.  A l'abri des feuilles d'un pommier,  proche des branches, il guette, sans repos. A moins qu'il pose, conscient de l'objectif qui va au hasard des mouvements du regard. Il attend d'être admiré, Narcisse qui a besoin du mirroir des yeux des autres pour s'assurer de sa valeur. Pour vivre heureux vivons vus ? Au risque d'être ignoré, ou de passer inaperçu... Le lézard, attentif, laisse au hasard le soin d'en décider. Il agira selon la brise du moment.

 

Photos2-2689.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

AL1 03/12/2010 14:48



Superbe photo. Tu es toujours à l'affut. Bravo.


Pour la lumière du Canon, j'ai moi aussi le même problème.


 



Impressions éphémères, le blog 03/12/2010 17:39



Le lézard m'attendait ; il m'avait peut-être même appelé. Du coup cela a été assez facile. Quant à la lumière, il faut encore que j'apprenne...



Elisa O 27/11/2010 14:01



et celui qui prend ce lézard en photo il est heureux?



Impressions éphémères, le blog 27/11/2010 22:15



Super heureux, de le retrouver régulièrement.



Pastelle 26/11/2010 08:32



Jolie précision ! Content du 550 ? :)



Impressions éphémères, le blog 27/11/2010 22:14



Oui, mais là c'est toujours le G7 ! Le 550D est un animal qu'il faut domestiquer, un peu un chat de goutière pour le moment. La plus grosse difficulté : la lumière. Mais cela vaut la peine d'y
travailler.



arno 25/11/2010 22:53



toujours aussi beau blog et contenu. 


amtiés


arno



Impressions éphémères, le blog 27/11/2010 22:11



C'est très sympa de passer... et de laisser un mot amical ! Je pense la même chose de ton blog.



Diagonale 25/11/2010 07:27



Quand nous lézardons, nous heureux, non ???? 



Impressions éphémères, le blog 27/11/2010 22:12



Nous, oui ; mais qu'en est-il du lézard, souvent inquiet, courant la peur au vente d'être attrapé ?