Le désir de donner forme à la lumière.

Publié le par Impressions éphémères, le blog

Photos2-0880.JPG

A la manière d'un écrin un peu grossier pour unir terres et lumières. Comment croire que les jeux par lesquels la lumière révèle sa richesse peuvent ne pas rester immatériel mais trouver à s'incarner dans le lourd, le pâteux, le friable, la matière ? Mais il faut bien se rendre à ce qui s'impose, ce qui déchire le voile d'un des secrets des peintres. Il faut unir des terres avec une eau parfois grasse, visqueuse, pour que l'air diaphane prenne une consistance sur une toile, un carton, un velin, et que le feu de l'inspiration donne forme et chair au désir qui l'anime et qui entre en écho avec le désir qui fait vibrer êtres et choses, les rendant, à sa manière, beaux.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

clovis simard 05/01/2012 13:27


Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-10. - THÉORÈME JUSTICE.-  Le DÉSIR SPONTANÉ !

sandrin 12/11/2010 18:06



que la vitrine est belle ! et que j'aimerais y plonger mes mains !


Peindre est un acte magique. A la différence de la photo, qui saisit tout d'un coup, d'un seul clic. La peinture doit effectivement se coltiner avec la matière, tellement sensuelle. pour
restituer lumière, et transparence...


 tout à coup en te lisant et en écrivant ce petit com, me prend l'envie de retrouver mes huiles et mes toiles... tant pis ce soir je ne peindrais qu'à l'acrylique, ce qui n'est pas mal non
plus...



Impressions éphémères, le blog 12/11/2010 22:33



Pas mal surtout si c'est toi qui peint et que l'on peut goûter au plaisir de prendre le temps de regarder. J'attends (je sais attendre).



Prioul Serge 11/11/2010 12:03



Nous autres, écrivains, écrivants... nous évertuons à cela avec des mots.



Impressions éphémères, le blog 11/11/2010 18:16



C'est effectivement une exigence, une ligne directrice, un horizon.