Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Même caché, il reste offert.

Même caché, il reste offert.

Un banc public. Sa présence n'a de sens que si certains s'y bécottent. Sinon, soutien pour un peu de repos, il se sent utile mais lourd du poids de ce qui n'est plus. A moins que, d'un bond, de jeunes pieds s'y juchent dans un moment de jeu dans lequel...

Lire la suite

Scène de la vie quotidienne.

Scène de la vie quotidienne.

Un homme et un chien promenaient une laisse. Ils la maintiennent bien tendue, de crainte qu'elle ne profite d'un relachement pour faire des noeuds, trainer avec les pavés, s'enrouler autour du moindre objet dressé sur son chemin. La laisse, quoique d'invention...

Lire la suite

Vivre de souvenir et d'attente.

Vivre de souvenir et d'attente.

Le soleil a beau percer les nuages, il n'a plus sa puissance. Il ne dissipe plus la pluie, mais en révèle les dernières traces, accrochées avec ironie à l'extrême bord d'une feuille qui se réchauffe. Le soleil est déjà souvenir de lui-même, ancêtre qui,...

Lire la suite

De feuille à feuille.

De feuille à feuille.

Des feuilles se détachent, s'élancent. Décrivent quelques courbes portées sur le dos du vent. Se posent enfin. Elles découvrent alors des feuilles attachées entre elles, pâles et bien découpées. Qui ne cherchent qu'à prendre leur envol. Elles ne peuvent...

Lire la suite

Dehors dedans.

Dehors dedans.

Si tout est forme, toute forme tend à se fondre dans d'autres. Se perdre, surtout si elle est naturelle. C'est l'humilité qu'enseignent les végétaux qui mettent au monde des merveilles qui se mêlent à d'autres, fanent, pourissent. Nous n'avons de cesse...

Lire la suite

Faire résonner un monde.

Faire résonner un monde.

Dans une communauté, chacun dispose d'une place. A lui de la tenir. Discret jusqu'alors, le batteur donne vie au temps. De ses mains il laissait vibrer l'air, maintenant pour chacun un vent chaud, voile lancé sur le déracinement imposé, souffle. Il faut...

Lire la suite

Que reste-t-il ...?

Que reste-t-il ...?

Qu'y a-t-il là, dans un crane ? Qu'y a-t-il d'autre que de l'air ? Du creux ? La chandelle le dit : les ciseaux mouchette ont fait leur office, plus la moindre étincelle, ou souvenir de flamme, fumée s'extanuant. Rien. Alors même que quelque chose y résidait,...

Lire la suite

Entre sublime et humilité.

Entre sublime et humilité.

Le regard suit sans résister ce qui s'élève . Avec d'autant plus de facilité et de plaisir que les lignes sont très pures, blanches, et s'inscrivent d'autant mieux dans le ciel qu'il déploie son azur et laisse à quelques nuages le soin de se dessiner...

Lire la suite

Attendre, ou les nouvelles abstractions.

Attendre, ou les nouvelles abstractions.

L'attente, pour ne pas être complètement vaine, demande à disparaître. Regarder, écouter, être attentif. Ce qui passerait inaperçu, le décor, surgit. Un improbable tapis révèle une intention, sans la dévoiler. Les ombres qu'il laisse projeter des brins...

Lire la suite

<< < 1 2 3 > >>